Première édition de cette formule sur Arnos, comme c'était une première, elle fut arrosée copieusement :)
Comme le photographe n'est pas complètement étanche, ni au vent, ni à la pluie, il n'y aura que des images du samedi.
Le dimanche étant réservé aux boissons psychotropes afin de faire barrage au coup de froid.

Toutes les photos sont en ligne, cliquez ici !

Première utilisation d'une protection contre la pluie, j'ai bien peur qu'elle ait appuyé sur la touche de blocage de l'autofocus, beaucoup d'images éliminées pour cause de non mise au point...


Premières photos disponibles, celle du samedi, pour le dimanche c'est en cours...

Samedi
European Bike, cliquez ici !
Superbike, cliquez ici !
Supersport, Pirelli, cliquez ici !

Dimanche
Side-car, cliquez ici !
Coupe Honda, cliquez ici !
European Bike, cliquez ici !
Supersport, Pirelli, cliquez ici !
Premoto3, cliquez ici !
Superbike, cliquez ici !

Quelques images d'ambiance, cliquez ici !


Petite visite de la machine d'Éric Offenstadt chez nous.
La GECO en dynamique, cliquez ici !
Des solos en visite, cliquez ici !
Des sides en visite, cliquez ici !


Les catégories sont mélangées... mais seront toutes représentées en cumulant samedi et dimanche.
Pour la journée du samedi, cliquez ici !
Le dimanche, cliquez ici !


Désolé pour ceux qui ne sont pas pris en photo, mais c'est comme souvent le hasard qui mène, rien d'autre, il y a des frustrations.

Et pour les autres...

En parcourant le parc... cliquez ici !
Pour la partie Sides, cliquez ici !
Pour la partie Solos, cliquez ici !

Les images sont dans l'ordre de prise de vues, du samedi au dimanche.
C'était la dernière de la saison, merci à l'organisation pour l'autorisation d'accès à la piste.


Toutes les images sont en ligne (14 septembre), désolé pour ceux qui seront passés à travers mes prises de vues. Je ne vois qui je prend ou je loupe dans le nombre.
Certes, on me fera remarquer, à juste titre, que la Yamaha n°12 de Paul (et son coach Suzuki n° 0) sont plus souvent que les autres. Mais là c'est pour me rattraper de 1976 ou j'avais loupé Paul, du moins il était tombé et s'était blessé avant la prise de vue. Cette fois je l'ai photographié abondamment, avant et... après une glissade :)

À noter qu'il est possible de commander des fichiers (pleine définition) pour des tirages personnels... et professionnels, et que c'est opérationnel.
Ne pas oublier de cocher la case adéquat (le tarif apparait uniquement quand la case est cochée).

La journée du samedi, cliquez ici !
Pour le dimanche, c'est ici !


Je ne pensais pas avoir fait autant d'images du Joe Bar One, il n'était que 10 au départ, et pourtant à l'arrivée... cliquez ici !

Pour les demoiselles aux ombrelles, et autres témoignages de l'esprit Joe Bar Team, c'est ici !

Première fois que je vois autant de monde à Arnos un samedi, le Joe Bar One attire les foules, c'est exactement ce que l'on lui souhaite.
Cela répond à une attente des motards. Dans ce monde où tout est encadré, programmé, prévu, même le pire. Le Joe Bar One apporte le grain de folie qui existe en chacun de nous, et que les motards, plus que d'autres, maintiennent allumé !

Les ProTwin sont ici !
Le Trophée Endurance Classic, c'est ici !
La Promotion Cup, ici !
La Roadster Cup, là !
La Twin Cup, ici et là !

Petit problème technique le premier jour ou l'exposition a fait le yoyo entre sous-ex et sur-ex. Après avoir maté l'objet (le Nikon...), il est revenu à une exposition normale. Ne jamais faire une mise à jour de firmware avant un événement d'importance !


Reportage dans l'urgence, uniquement le dimanche...
La météo s'est conformée aux exigences des machines, en 2 temps avec refroidissement par eau. Après un début de matinée sous la pluie, ce qui n'a pas gêné certains qui sont restés sous la couette, car parait-il, leur langue pesait trop lourd. Et puis il tombait de l'eau et apparemment (des racontars, certainement) la veille au soir était plutôt arrosée avec un breuvage différent, disons psychotrope :)

Un photographe pas très en forme, donc juste la matinée du dimanche, mais cela devrait vous plaire, surtout pour ceux qui ignoraient l'existence de ce site et qui vont prendre connaissance des autres années.

Afin d'accéder aux images, vous devez cliquer ici !


Les plus observateurs auront remarqué, quand l'icône de la page d'accueil change, c'est qu'il y a du nouveau sous l'icône neuve...
Et bien, c'est pas faux !
Merci à ceux qui m'ont facilité l'entrée au circuit, et merci également à Philippe Bidaud de LVM qui m'a envoyé une carte de presse avec un petit mot sympathique. Plane également l'ombre de celui qui a dû le pousser fortement à ce geste, Henri-Michel Leurette, toujours prêt à faire une bonne action.

Ici il y a les “ProClassic
Ici du “ProTwin
Ici le “Championnat de France d'Endurance

Et pour compléter le CFE, ceux qui oeuvrent dans les stands, les techniciens !

Surtout, n'oublions pas le décor qui les reçoit, le superbe circuit d'Arnos, enchassé dans son écrin de verdure !
Les prises de vue en lumière difficile, pas de lumière du tout, et pluie battante, ont été facilité par le Nikon D300 expert en ISO élevés. Pour une fois que je ne râle pas sur le matériel, c'est à noter.


Je commencerai par dire merci, merci Nadia et merci André, sans eux il n'y aurait pas eu d'images.
Et un petit bonjour à Stéphane, docteur en microphone...

Je n'ai fait une apparition que le samedi, et encore la matinée, un coup de soleil malencontreux (pas de casquette...) m'a fait réintégrer le domicile à l'ombre. Mais avant, il y a eu ça : cliquez ici !


La saison 2007 n'a pas encore démarrée, cela n'empêche pas un petit entraînement, pour voir comment se comporte la nouvelle monture de William Gual...
Petit galop d'essai donc, pour tout le monde, le boîtier photo étant tout neuf, cliquez ici !

Il est à noter qu’à Arnos, mon accès piste n’a posé aucun problème.
Non que l’on ne se souciât pas de ma santé, mais la confiance envers un professionnel était à un niveau normal.
Pas de paranoïa aiguë (là c’est juste pour mettre deux fois un mot avec tréma) le seul danger venant du soleil. Et encore il y avait du préventif avec l’assistance des secouristes, du type "vous montez dans le camion, il y a de l’eau fraîche", ceci dit par une charmante jeune fille, difficile de résister.
Merci à Christophe de m’avoir prêté sa casquette, vous savez celle qui rend ridicule avec ses oreilles de cocker. Sans elle mon crâne dégarni n’aurait pas résisté aux assauts du soleil qui en connaît un rayon sur les insolations :)
Un petit mot à l’abruti qui a crié "organisation de merde", pendant une pause qui a suivi une chute. Ici comme ailleurs, ce sont des dizaines de bénévoles qui se dévouent pendant que d’autres ne mettent que leur cul sur leur bécane pour venir au circuit. Je dis d’autres au pluriel, mais je n’ai entendu qu’une voix désapprobatrice, ce qui me rassure sur l’intellect des autres motards. Dans la partie intitulée "ambiance", les images sont plus larges. Désolé pour ceux qui utilisent un navigateur courant au lieu d’un alternatif (je me comprends, je me comprends...) avec des grosses icônes et des volets qui ne servent à rien, sauf à leur cacher l’important, le contenu :)
Je commence donc par la photo de la tour de contrôle, ah pardon, non pas la tour...
Comme d’habitude pas de trucs qui clignotent ou qui font "pouet, pouet", mais de l’image sobre, digne.

Photos classées par catégorie, les petites, les moyennes, les grosses :)
Avec des catégories "spéciales", la coupe Kawa... Puis quelques images d'ambiance.
Et puis il y en a aussi qui se sont jetés à mes pieds, devant tant de respect je ne pouvais par faire moins que de les photographier. Ah oui, il y a aussi les monobike, les p'tits junior cup...

J'ai même zappé les noms des figurants, trop long, trop fainéant ? non, pas assez de temps à y consacrer. Et puis ça oblige ceux qui se cherchent à regarder comment font leurs petits camarades qui vont plus vite !


Parfois être dans le rouge, ça a du bon, tant que ce n'est pas dans un compte bancaire...
Arnos s'est paré de rouge pour accueillir exclusivement des Ducati, elles n'étaient pas toutes rouges d'ailleurs, surtout la Bmw jaune du photographe qui s'est subrepticement glissée dans la meute. Madame Smart a croisé les doigts pour vaincre la malédiction de l'hérétique. En fait l'hérétique est d'origine italienne, a possédé une 860 GTS quand la plupart des participants jouaient encore à la marelle :)
J'ai dit Madame Smart, mais Paul était là aussi, toujours aimable et se pliant à toutes les demandes, surtout celle d'aller tourner sur le circuit... Ici il vient de sortir le stylo pour abîmer la belle photo que je lui offre, celle ou il est sur sa 500 Suzuki à Charade en 74. Madame apprécie de le voir beaucoup plus jeune, sourire également de l'organisateur qui n'a pas encore vu la Bmw...
Petite image avec Madame, Monsieur et le Concessionnaire local...
Comme c'était la fête, il y avait aussi du Muscat (je sais, c'est facile), d'un modèle particulier, version biposto. Il y a des filles courageuses non ? Il a celles qui savent aussi attaquer autant que leurs petits camarades, magnifique contrôle d'une double sortie de piste : première avec retour sur la piste, et deuxième.

Au fait, Paul Smart, vous le préférez comme ceci... ou comme cela !

Avant de passer à la galerie d'images, merci à Jean-Christophe pour son amabilité et son sourire constant. Allez, on clique ici...


Pour beaucoup de pilotes, Arnos est le plus beau circuit de pilotage, et en plus il est livré dans un magnifique écrin de verdure , et s'il y a quelques nuages, c'est uniquement pour souligner le bleu du ciel...

Les Promosport marquent le redémarrage du circuit, du moins sur les tablettes FFM, il toujours resté actif pour de nombreux clubs et réservations. Pour assurer les courses, il y a les commissaires, les ambulanciers, Stéphane à la partie son.

Dans le parc coureur, un chevalier sans son armure, mais à côté de son destrier...

Les p'tits jeunes étaient aussi à l'honneur, la Junior Cup !
Les 125 Promosport...
Les 250 Promosport...
Les 500 CUP...
Les 600 Promosport...
Les 1000 Promosport...
Et enfin, les Monobike


Ils arrivent, septembre ce n'est pas le mois des nuages des criquets, mais celui des volutes de fumées bleues caractéristiques des moteurs hors soupapes.

Pour plus de commentaires, c'était dans La Vie de la Moto du 15 novembre...
Et pour ceux qui ne l'aurait pas eu, cliquer ici pour avoir l'article original.

Pour quelques photos dans le parc, cliquez ici !

Cliquez sur ce lien pour la piste..


La dernière sortie moto de l'année, consacrée une fois de plus à Arnos, aux 2 temps et deux temps il y a bien eu, premier jour calme, le lendemain tempête.
Ne reculant devant aucun sacrifice, surtout humain, le photographe s'est courageusement porté sur la piste...
Merci une nouvelle fois de votre visite, l'ambiance chaleureuse, bon enfant, passionnée vaut bien tous les ciels sans nuage.

Cliquez ici pour atteindre les photos...


Le Club RG500 nous a rendu visite une nouvelle fois, ambiance décontractée, chaleur humaine aussi forte que notre soleil.
Cela fut pour moi l'occasion de prendre une gamelle avec mon ami Éric Lasserre, pilote Coupe Kawa des années... des nôtres pour ne fâcher personne. Nous étions côte à côte dans la courbe de la table quand soudain celle-ci s'affaissa. D'abord surpris par le changement de gîte, puis par la projection de couverts, nous avons négocié notre atterrissage avec les moyens du bord. Douleurs multiples pour tous les deux (en plus de celles normales à nos âges...) un tee-shirt ruiné par le breuvage local, un grand merci à celui qui avait omis de verrouiller les pieds :-)
La prochaine fois, je me jetterai sur la piste, ce qui évitera les sourires narquois...

Petit tour rapide sur le parc : cliquez ici !
Et pour ceux qui étaient sur la piste, cliquez ici !


Une petite journée entre amateurs..., avec comme maîtres à piloter :
Sébastien Landaburu & Rachel Nicotte, cliquez ici :


C'est encore arrivé, cherchant quelques photos que j'avais prises à Arnos, je suis tombé sur des négatifs rejetés dans un coin. Négatifs mal développés (bains usés = gros grain), mauvais tirages (hypercontrastés). Bref ces images avaient été reléguées dans un coin. Et puis en fait, si grain il y a, en numérisant mes négatifs ils s'avèrent être exploitables. Un peu de SuperBike, et surtout le dernier Grand Prix de Christian Sarron. Eh oui, celui d'Andorre qui s'était couru à Pau Arnos. Malgré ses doigts cassés le futur retraité avait mis à mal la concurrence nationale, on a bien vu la différence entre un pilote "top Grand Prix" et ses collègues "nationaux".
Le tout est en vrac...


Ils étaient nombreux, généreux, pas fainéants sur la poignée de gaz.
Donc plein de photos, même en sortie de virage (oups je ne devais pas le dire).
Les responsables d'Arnos m'ont autorisé l'accès total, qu'elles en soient remerciées. J'étais sous haute surveillance pour ne pas dépasser les limites autorisées :)

Petite parenthèse, comme les pilotes étaient généreux, ils ont quelquefois dépassé les lois de l'équilibre, et certains l'ont fait sous l'objectif inquisiteur de votre serviteur. Une deuxième phase montre les commissaires portant secours de manière alerte, malgré (pour quelques-uns) une légère surcharge pondérale. ;-)

Allez, on y va, il y a de tout. Du 125, du monobike, des Triumph (belles, rapides et mélodieuses), des roadsters, des superbikes...


Samedi pluie...

Dimanche beau, comme souvent l'alternance domine !

Celui-là, c'est un local, c'est aussi un "ancien" des années 70, cela ne dérange pas si je lui fais un tableau rien que pour lui ?


Quand un photographe ne peut accéder à la piste, il lui reste une solution, être l'invité de l'organisation et faire des images pour eux, et en plus c'était à la maison, situation confortable.

Le briefing avant le départ, l'ambiance, et la remise des coupes, cliquez ici !

La piste est ouverte, cliquez ici !


J'avais un projet dans la tête, faire comme "au bon vieux temps", photographier sous la pluie. Le week-end des 14 et 15 octobre m'a rempli d'aise, rempli aussi les bottes, le fourre-tout, le jean. Bref un week comme on n'en fait plus, une journée de plus et il neigeait...

Le plus difficile, ce n'était pas les conditions atmosphériques, mais de tenir le parapluie d'une main, et le Nikon de l'autre, c'est lourd un D1 avec un 300mm (qui devient 450 par la grâce de la taille du capteur).
Je vous laisse juges du résultat.

Cliquez ici !


Épreuve des 1 et 2 juillet 2000, version numérique

Comme je n'ai pas eu tous les noms de pilotes, certains seront identifiés par leur numéro. S'ils se reconnaissent, qu'ils n'hésitent pas à m'écrire, bonne visite.

Cliquez ici !

La même en version argentique, scans... et heures passées devant l'écran en nombre, je veux un D1 tout de suite !

Cliquez ici !

Cliquez ici !


Cliquez ici !


Première expérience avec un objectif autofocus, il n’en fallu pas plus pour me convaincre que quelques (dizaines...) d'années d’expériences étaient remplacées (secondées ?) par un dispositif performant.
Deuxième expérience, de ce week-end fut tiré un CD Photos.
Premiers pas vers la révolution numérique. Pas hésitants, car Kodak a dû s’y reprendre à 3 fois avant de me livrer un CD en bon état. Les films n’ont pas supporté le triple traitement (montage à l’huile sur les tambours du scanner haute définition).
Le support n’a pas bougé (disque pressé et non gravé), heureusement étant donné le tarif pratiqué. Mais cela coûta beaucoup plus cher à Kodak. Ayant un accès internet (les premiers, ceux réservés aux Centre de Recherche et Grandes Écoles), j’avais réussi à me glisser chez Kodak pour en comprendre la chaîne de traitement. Extrêmement intéressant, car le processus de numérisation et d’enregistrement en format YCC est toujours utilisé (le Nef de Nikon par exemple) et la formule originale de compression sans perte également. Place aux images maintenant, vous pourrez sourire sur une bagarre entre Frédéric Protat et David Muscat, lutte jusqu’au-delà des limites de l’adhérence...
Vu l’état de la combinaison de M. Muscat, ce n’était pas la première fois, mais on voit bien que ce n’est pas de sa faute !

Cliquez ici !


Cliquez ici !


Les débuts du circuit, du moins pour la moto, utilisation mixte tout-terrain / bitume. Cliquez ici !

 


Attention, toutes ces images sont © Pierre GABRIELE, aucune utilisation sans un accord écrit de l'auteur...
Aucune utilisation sur Facebook n'est autorisée !

Pour une utilisation autre que personnelle, contactez-moi ici...